Centre de la depression
Et si votre cerveau avait la solution…

Les signes du Burnout

Troubles cognitifs

 

RuminationRuminations, mentisme.

Vous êtes dans les ruminations permanentes  sur des problèmes professionnels. Votre activité mental est constante et particulièrement tourné autour de votre travail. Vous êtes dans l’hyperactivité psychique. Les pensées professionnelles envahissent tout votre espace mentale et parasites toute autre forme d’activité mentale.

 

 

 

Pensées parasites2Pensées parasites

Loin de la distraction que nous connaissons tous devant un discours insupportable ou le décolleté de la secrétaire, vous êtes capté par des pensées négatives, des peurs et des appréhensions souvent en rapport avec la situation que vous vivez. Ces pensées parasites s’imposent à vous. De l’extérieur, vous paraissez dans une lutte douloureuse. Les apports de la stimulation magnétique transcrânienne montrent que ce cortège négatif vient du cortex dorsolatéral préfrontal, des idées noires qui échappent à l’inhibition naturelle.

 

 

 

Altération de la flexibilité mentale

La souplesse que l’on vous connaissait vient à vous manquer. Il s’installe une rigidité et vous avez du mal à sortir du cadre strict de son propos ou de la conversation qui se déroule. Devant cette difficulté à sélectionner l’essentiel, à hiérarchiser les problèmes, à se détacher du fil de vos pensées, vous vous retrouvez devant une grande vulnérabilité, une souffrance parfois visible alors que, pour le spectateur, rien ne semble inquiétant dans la situation.


 

  

 

Troubles du sommeil

 

Difficulté d'endormissementDifficultés d’endormissement

Vous avez surtout des problèmes d’endormissement, difficultés à vous déconnecter des soucis de la journée.
« Je refais le film de ma journée toute la nuit»
Vos réveils sont précoces, vous ressentez une certaine vigilance immédiate, et dès que vous ouvrez les yeux,  reprise des problèmes du travail immédiate, «un retour au boulot avant l’heure»

 

  

 

Fatigue

Vous ressentez cette fatigue comme sourde, permanente, lancinante, omniprésente et vous cherchez à la cacher.
Vous pouvez avoir l’impression de ne jamais arriver à vraiment récupérer.

 

 

 

Businessman reading newspaper with storm cloud representing financial crisis --- Image by © Malte Mueller/fstop/CorbisAltération de la fonction symbolique

Vous êtes toujours dans le premier degré du langage. Les pieds ancrés dans la réalité du discours. La métaphore, l’image, le jeu de mot, le second degré vous mettent vite en péril, vous demandent un effort anormal de compréhension et vous sont parfois inaccessibles. Vous êtes de fait incapable de prendre de la distance par rapport à votre propre discours et à vous-même. On se sent vite avec vous dans l’obligation de choisir ses mots, de faire attention à ce que l’on dit, à se méfier de vos interprétations.

 

  

 

Studio portrait of woman with chalk drawingDistance émotionnelle

Vous avez  beaucoup de mal à être en phase avec l’ambiance qui vous entoure, du mal à réguler vos émotions. Toujours dans le passé récent ou l’avenir proche, vous n’êtes jamais dans la jouissance de l’instant. Vous n’avez plus accès à vos propres émotions et moins encore à celle des autres. De l’extérieur, vous paraissez distant, inhibé, indifférent voire hautain, ou dans la plainte et la critique.

 

  

 

Altération de la temporalité

Burnout Altération TemporalitéVous avez du mal à vous inscrire dans la durée, le passé ne vous sert plus de référence et ne vous rassure plus, la projection dans l’avenir vous renvoi vers des projets noirs. L’espace-temps se réduit de plus en plus et votre capacité d’élaboration dans l’avenir est rapidement atteint.
On vous trouvera vite pessimiste, incapable de rêver d’avenir, car c’est bien notre capacité à nous rappeler les réussites du passé qui nous permet d’élaborer celles du futur.

 

 

 

Les autres signes cliniques

 

Déni

Vous construisez inconsciemment un système à même d’expliquer ces fatigues.

Dissociation

Deux personnages sont en duel en vous, en lutte et se mortifient.
Un réclame plus d’efforts et appelle un regain d’énergie. L’autre se plaint, demande grâce et entre dans la mésestime.

Dédoublement

Répercussions extérieures de la dissociation: La personne peut être irritable, hautaine. Il peut s’en prendre à des éléments extérieurs, des confrères et le monde imparfait, lent.

Isolement

Il peut être conscient, ou penser que les autres le gênent. Il devient agressif et cynique, et préfère la solitude pour rassembler ce qui lui reste de force pour aller vers son objectif

Dépersonnalisation

Il est souvent très perturbé par ce qu’il ressent de lui, et l’image qu’on lui renvoie, jusqu’à se sentir injustement visé. Il perd contact avec ses besoins. Ses préoccupations, uniquement professionnelles, embrasent toute sa personnalité, d’où le terme de Burnout. À son hyperactivité psychique se substitue une sensation de vide et d’inutilité

Compensation à l’aide de stimulants

Ses troubles ne lui permettent plus d’être suffisamment performant, alors il abuse de la caféine, ou pire, afin de respecter ses engagements professionnels.