Centre de la depression
Et si votre cerveau avait la solution…

Questions fréquentes

Qu’est ce que la Stimulation Magnétique Transcrânienne (SMTr) ?

La SMTr est une technique de soin non invasive utilisée dans le traitement des SYMPTÔMES des troubles de l’humeur (dépression, anxiété, bipolarité, PTSD, burn-out…).

Cette technique permet de moduler l’activité neuronale par l’envoi d’une onde magnétique qui au contact de la matière cérébrale permet de moduler l’activité neuronale.

Pour en savoir plus : Cliquez ici

 

Concrètement, comment se passe une séance de SMT ?

Vous êtes installé dans une salle au calme, une psychologue prend les mesures nécessaires au bon fonctionnement de la séance et vous installe une « bobine » en suspension sur la tête qui génère des ondes magnétiques de courte portée. Vous pouvez lire, écouter de la musique, méditer durant la séance.

Les séances durent entre 12 et 20 minutes.

Bobine de SMT Résultat de recherche d'images pour "bobine de stimulation"

 

Qui peut me prescrire cette technique ?

Un des médecins du centre peut vous prescrire les séances. Un entretien préalable est nécessaire afin de déterminer si cette technique est appropriée, de définir le protocole à appliquer et le nombre de séance nécessaire.

 

Est-ce que la SMTr est dangereuse ?

Cette technique est non invasive. Il n’y a pas d’effets secondaires. Les seules gênes fréquemment rapportées sont une fatigue en fin de journée et un mal de tête transitoire notamment chez les personnes migraineuses connues lié à l’augmentation du taux de sérotonine dans le cortex préfrontal.

Il y a environ une vingtaine d’années de recul sur cette technique et aucun effet secondaire à long terme n’a été observé.

 

Les bienfaits durent-il dans le temps ?

La complexité des troubles de l’humeur et la multiplicité de ses formes nous obligent à nuancer cette réponse. Si la cause du trouble est travaillée en psychothérapie, le risque de rechute est largement diminué. Il est important de rappeler que La SMTr ne soulage que les symptômes et ne se substitue pas au traitement de la cause.

Les dernières études scientifiques rapportent environ 10% de rechute.

 

Faut-il faire une IRM afin de localiser la zone de stimulation ?

Il n’est pas nécessaire de faire cet examen car les recherchent scientifiques ont déjà permis de localiser les zones dysfonctionnelles. L’IRM se pratique uniquement lorsqu’il y a des symptômes atypiques de trouble de l’humeur.

 

Est-ce douloureux ?

Non la SMTr n’est pas douloureuse mais peut constituer une gêne pendant la séance notamment lorsque la bobine touche des nerfs faciaux, cette gêne peut être soulagée en déplaçant légèrement la bobine de la zone inconfortable.

Concrètement vous pouvez sentir localement une sensation désagréable, comme un picotement qui sera différent selon l’intensité, la sensibilité et le type de protocole. Cette sensation est plus désagréable que douloureuse et un effet d’habituation se crée en moyenne au bout de quelques minutes.

 

Peut-on garder son traitement ?

Oui il est tout à fait possible de garder son traitement. Dans certains cas, il peut y avoir un effet « potentialisateur » des séances de SMTr sur les médicaments.

On peut également faire des séances de SMTr afin de se sevrer des médicaments (antidépresseurs, anxiolytiques). Les séances permettent de réduire considérablement les symptômes du sevrage médicamenteux et constituer une béquille.

(mettre liste médicaments à risque)

 

Quels sont les contre-indications à la SMTr ?

– Lésions cérébrales (AVC, anévrismes…) : on ne stimule pas sur une lésion mais on peut stimuler une zone compensatrice de la zone lésée. Cette pratique nécessite un système de neuronavigation et cela se fait uniquement à l’hôpital.

– Implants dans le corps (neurostimulateur, pacemaker, cochléaires…) : la bobine qui permet de créer une onde magnétique est comme un gros aimant, selon le matériel implanté il peut y avoir un dérèglement du système.

– Matériel en fer au niveau de la tête (clips chirurgicaux, plaques de métal, plomb…) : comme la bobine est un gros aimant le matériel risque de bouger, d’être attiré ou repoussé et de créer des lésions.

– Crises d’épilepsie : si l’épilepsie n’est pas traitée, il y a un risque que les SMTr provoquent une crise. De même certains protocoles peuvent abaisser le seuil épileptogène et associé à une consommation d’alcool, de drogues et de certains médicaments, une crise peut survenir. Cela est donc une contre-indication de principe. Le médecin aura à faire la balance bénéfice/risque pour proposer une SMTr.

– Toxicomanie : La consommation d’alcool, de drogues est une contre-indication de principe. Idéalement un sevrage d’au moins 15 jours précédant la cure est nécessaire lorsqu’il y a une consommation de drogue (tous de type de drogue). Concernant l’alcool, il est impératif de ne pas consommer avant chaque séance. Le risque épileptogène est trop élevé.

 

Quelles sont les améliorations à attendre d’une cure de SMTr ?

Pour le traitement de la dépression : amélioration de l’humeur, du sommeil, regain de l’énergie de l’envie, de la sensation de plaisir, motivation, élan vital.

Pour le traitement de l’anxiété : diminution de l’anxiété, des ruminations, des troubles du sommeil (difficultés d’endormissement et réveils nocturnes ) améliorations des symptômes cognitifs (concentration, attention, mémorisation), prise de distance, moins de réactivité au stress et aux situations à potentiel anxiogène.

Pour le traitement des Troubles Obsessionnels Compulsifs ou TOCS : diminution significative de la fréquence et de l’intensité des obsessions.

Pour le traitement des douleurs chroniques : diminution de l’intensité de la douleur ressentie et amélioration de l’humeur.

Pour le traitement des hallucinations auditives : diminution de l’intensité et de la fréquence des hallucinations auditives.

 

Doit-on être hospitalisée ?

Non l’hospitalisation n’est pas une obligation puisque cette technique ne présente pas d’effets secondaires, la surveillance médicale n’est donc pas nécessaire.

Au Centre de la Dépression aucune hospitalisation n’est effectuée car nous sommes un centre fonctionnant en ambulatoire où tous les traitements proposés s’effectuent en journée et sur rdv.

 

La CMU est elle acceptée ?

Oui et tous les professionnels de santé doivent l’accepter. Vous devez cependant fournir lors du Rdv avec le médecin l’attestation papier de la sécurité sociale qui est le seul document justifiant vos droits.

 

Le 100% – ALD est il appliqué ?

Pas tous les médecins appliquent le 100%. Sachez que les médecins du centre sont tous en secteur 2 c’est-à-dire qu’ils pratiquent des dépassements d’honoraires.  Si le 100% est appliqué, le dépassement d’honoraires restera à régler.

 

Combien de séances faut-il faire ?

Nous fonctionnons par cure de 10. Il faut compter en moyenne, une séance par jour, 5 séances chaque semaine. La durée moyenne est de deux à 4 semaines. En général les patients ressentent des améliorations au bout de la 2ème semaine.

 

Combien coûte la consultation avec l’un des médecins du centre : 

Les 3 médecins du centre sont conventionnés en secteur 2 c’est-à-dire qu’ils pratiquent le dépassement d’honoraires.  Le prix des séances varie de 60 à 100€ en fonction du médecin que vous consultez. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre mutuelle pour connaitre la part de remboursement afin que les médecins puissent au besoin s’ajuster.

 

Combien coûte la cure de stimulation magnétique transcrânienne et est-elle prise en charge ?

La cure de 10 séances coûte 600€ et n’est pas prise en charge par la sécurité sociale. Néanmoins, un aménagement du règlement peut être mis en place et les médecins peuvent trouver des solutions adaptées à chacun. N’hésitez pas à en parler avec lui lors du 1er rdv.  Il faut également compter une première séance avec l’un des médecins du centre et une consultation de réévaluation à l’issue de la cure. Un questionnaire pré et post cure sera à remplir, un compte rendu de celui-ci vous sera remis à l’issue de votre prise en charge.

 

Existe-t-il des Centre de la Dépression en dehors de Paris?

Non, pour le moment le Centre de la Dépression est basé uniquement à Paris. Néanmoins la SMTr se pratique dans la plupart des CHU des grandes villes.

Vous pouvez vérifier en cliquant ici si des établissements, près de chez vous, sont équipés de matériel de SMTr.

Développé par : Internet Factory