Centre de la depression
Traitement par Stimulation Magnétique
Et si votre cerveau avait la solution … 

Symptômes psy et COVID

COVID 19 : Les problèmes psychiques connexes et les moyens d’en sortir

 

Le cerveau peut se soigner lui-même, donnez lui  les moyens de le faire

 

Man looking out window blinds… Isolé(e) face à soi-même
Le confinement ne serait rien s’il n’était associé «l’idée de la mort ».
La Covid impacte notre environnement, nos informations, le mode de vie que l’on nous impose et la peur pour nos proches. Tout nous le rappelle au quotidien.
Qui aurait pu imaginer que deux mois sans travail soit autre chose que deux mois de liberté offerte à notre vie, une page blanche ou l’on aurait pu écrire et faire ce dont nos activités nous privent. C’est tout le contraire qui nous est arrivé.
On nous a enfermé, mais avec l’idée de la mort.
La Covid, imprime cette pensée dans la durée. Le stress n’a plus son rôle de régulateur naturel mais reste en activité permanente, ce qui entraîne des difficultés psychiques durables.

 

ruminations… Le choc Post-Traumatique : un état progressif et insidieux
Alors que vous viviez la mort comme un concept, le moyen de mettre un peu de relief, de poésie ou de dérision dans votre vie, cette idée a insidieusement pris une autre forme ou un autre visage en vous, elle a fait son œuvre de manière consciente et/ou inconsciente.
Il serait absurde, voire dangereux, de penser que vous n’y êtes pas sensibles.
Que vous ayez réussit par le déni, la lutte, l’évitement, l’indifférence, ou tout autre posture, l’idée de la mort a changé quelque chose en vous. C’est ce que les médecins appellent le syndrome de stress post-traumatique.
Une rencontre inopinée avec l’idée de la mort.Le terme de syndrome de stress post-traumatique est souvent associé à un choc brutal ?
Sachez que la durée de l’exposition a la Covid-19 équivaut à la violence d’un attentat. Aujourd hui les signes de ce post-traumatisme engagent vos performances psychiques.

 

Schizophrenia, conceptual image… Quels symptômes ?
Les premiers signes sont : une grande fatigabilité que, ni le sommeil, ni le repos ne semble soigner. Viennent ensuite les troubles cognitifs (trous de mémoire, difficultés de concentration, problèmes organisationnels, troubles de l’attention, etc.), une tendance à revisiter votre vie et la sensation de tourner en boucle sur des événements anciens (ruminations parfois existentielles), une mise à distance de vos émotions (dissociation), une anesthésie de vos sensations et de votre corps tout entier, l’impression d’être devenu(e) spectateur(trice) de votre existence (dépersonnalisation), sensation d’étrangeté de l’environnement. Vous êtes au mieux comme dans un rêve au pire dans un cauchemar (déréalisation).Des insomnies plutôt de réveil ou vous revisiter les malheurs de la journée.
Au début, il s’agit d’un mécanisme d’économie psychique qui vous fait privilégier l’essentiel, mais bientôt vous êtes dans la lutte ou l’absence. Alors Adieu la légèreté, l’insouciance, l’humour, la compréhension, la patience, la créativité, etc…!La souffrance psychique peut être importante car cette perte de vos facultés est une atteinte profonde de votre intégrité. Elle engendre une perte de confiance en soi, un sentiment de vide, une procrastination. Des troubles de l’altérité et des rapports avec les autres apparaissent, quelque chose entre la peur et l’agressivité. Mais également des troubles somatiques diffus. Parfois le retour de cortège névrotique ancien, peur , agoraphobie, etc…Cette souffrance n’a rien à voir avec la dépression au sens médical du terme. Les I.R.M. fonctionnelles prouvent que la partie concernée de votre cerveau n’est pas la même dans l’un et dans l’autre . Cette souffrance n’en est pas moins importante et ceux qui ont vécu les deux font immédiatement la différence.
C’est un trouble fonctionnel et non structurel comme la dépression. Il est donc parfaitement réversible.

 

Rumination…Quels mécanismes ?
Le stress est un mécanisme naturel qui peux vous sauver dans des situations difficiles, sa sollicitation permanente est à l’origine de la « fatigue mentale » que vous vivez . Tout est atteint: votre horloge biologique, vos fonctions hormonales, vos capacités physiques bien sûr.
Pour le cerveau la victime c’est votre plasticité cérébrale .
Cette merveilleuse faculté qui vous permet de régénérer en permanence vos connexions neuronales et la production de neurotransmetteurs .
La permanence du stress maintient votre cerveau en permanence sur ON.
C’est un trouble fonctionnel. La remise en route doit être également fonctionnelle, loin de toute thérapeutique médicamenteuse.
Sachez que le repos ne vous soignera pas, que les effets secondaires des antidépresseurs en font votre pire ennemi et que toutes les formes de psychostimulant aggravent le problème.
Les traitements doivent s’adresser aux différentes instances mises à mal.

 

Image coaching… Quelles solutions ?
Ne vous inquiétez pas, ces troubles fonctionnels se résoudront, en partie, avec le temps. Vous avez réussi à traverser la crise, mais vous l’avez fait à votre manière et avec vos propres armes. Nous parlons ici de votre résilience.
À présent, pensez à prendre soin de vous et de votre cerveau. Pour une fois, occupez-vous de votre matière grise, cette « athlète » que vous avez entre les deux oreilles mérite toute votre attention c’est un organe comme un autre.
Comment ne pas l’aimer, puisque votre cerveau c’est vous ?
Vous prenez facilement soin de votre corps pour être en forme, prenez soin de votre cerveau pour retrouver votre efficacité. C’est un organe perfectible comme les autres. Il répondra toujours à vos attentions et à vos sollicitations, et jamais il ne vous trahira. Il peut aller de mieux en mieux et… lui ne vieillit pas !

 

images (3)… Une équipe spécialisée et des outils concrets
Une optimisation psychique est possible, grâce à des outils issus des neurosciences.
la Stimulation magnétique transcrânienne (SMT) pour la restauration de la cognition
le Neurofeedback Dynamique pour gérer le stress, les ruminations, l’anxiété
des séances d’EMDR (psychothérapie spécialisée dans le stress post-traumatique),
un suivi par un(e) psychologue spécialisé(e) dans ses troubles
un suivi par un(e) psychomotricien(ne) ou autre spécialiste qui vous donnera accès à tous les soins connexes: méditation, yoga, auto-hypnose, etc… a même de vous recentrer sur vous, de vous aider a reprendre la maîtrise.
Cette liste n’est pas exhaustive, mais ses instruments vous permettront de récupérer rapidement et de mettre un terme à vos déficits récents.
Cette abord pluridisciplinaire, cet ensemble de techniques valent surtout par leurs synergies. Vous les trouverez au Centre du Burn-Out ou dans d’autres centres spécialisés.
Votre économie personnelle est mise à mal à un moment où, plus que jamais, vous avez besoin de votre intelligence et de vos facultés d’adaptation pour aller de l’avant.
Nous pouvons vous aider à mieux comprendre ce qui met en jeu votre intégrité, à faire face à l’obstacle qui se présente à vous et à le dépasser, à agir et à ne pas subir, à recouvrer vos capacités psychiques et physiques et à rebondir. Vous allez faire ce que vous n’avez jamais fait: vous occuper de votre cerveau et de vos facultés psychiques. L’aider et le mettre dans une position où il trouvera lui-même les réponses.

Et Les solutions ? Nous, pourquoi pas

Contact

Centre de la Dépression
26 rue Duvivier 75007 PARIS
duvivier@centredeladepression.org  

Ouverture :
Du Lundi au Vendredi : 10h-19h30
Samedi : 10h-13h30

Besoin d’un renseignement ?
Nous contacter par téléphone

Prendre un rendez-vous sur Doctolib
Prendre RDV

Développé par : Internet Factory