Centre de la depression
Et si votre cerveau avait la solution…

La dépression, pathologie cérébrale

LA DÉPRESSION, PATHOLOGIE CÉRÉBRALE

01 Jul 2007 --- Normal and depressed brain PET Scans --- Image by © ScienceVU/DOE,/Visuals Unlimited/Corbis
Les antidépresseurs ont alors révolutionné le traitement de cette maladie.
Depuis une dizaine d’années, les neurosciences et la neuro-imagerie ont apporté un nouveau regard sur la fonction cérébrale. Il est possible aujourd’hui de visualiser le fonctionnement d’un cerveau sain par ses manifestations électriques et circulatoires. Tout comportement, toute émotion, tout changement d’humeur se traduit sur l’écran de l’I.R.M. par des modifications en temps réel de ces transformations.
On peut visualiser l’activité normale d’un cerveau et a fortiori les manifestations pathologiques.
Pour la dépression, elles se repèrent par des zones fixées sur le cliché de l’I.R.M.
La maladie se manifeste par des zones d’hyperactivité (frontale) ou d’hypoactivité (corticale gauche).

 

En haut, l’image, issue d’une IRM fonctionnelle d’une coupe d’un cerveau humain, chez un sujet non dépressif.

 

En bas, lors de la dépression, il existe des zones hypo-actives et hyperactives et le métabolisme est diminué dans l’ensemble de la coupe.

Source: Dessine moi un cerveau – INSERM

 

La dépression s’est révélée être une transformation fixée mais réversible de l’activité du cerveau, accessibles par des méthodes simples et non invasives.
On est passé du traitement chimique de la dépression à une approche fonctionnelle la Stimulation Magnétique Transcrânienne (SMT).
La stimulation magnétique constitue le nouveau mode de traitement des troubles de l’humeur.

Depression brain                                         636006648358314105-1570410732_odessey 124

Dépression PET scan